Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 13:31
Depuis le temps que je bidouille mon internet, mes idées et mes neurones, que
j' appelle au secours, les copines pro de l' informatique, les spécialistes des bugs en tous genres et même ceux d' ici... sans réussir à la publier cette vidéo!

Tout ça pour vous montrer ce que j' ai vu en vacances.
Je vous en parlais
ici et .
Et ce matin en lisant l'
article quotidien d' une copinaute, l' idée m' est venue de lui demander son secours, elle qui nous montre de si jolies vidéos.
En quelques heures et 2 ou 3 clics, j' ai enfin réussi!!!

Je suis contente de pouvoir enfin partager avec vous ce qui semble bien être la manifestation d' un séisme.
La voilà , ma vision de vacances!!!






Merci Dany d' avoir réussi là où j' avais échoué!
Un constat: Mamie Dany est une fée!!!

Ce n' est pas truqué! C ' est bien la réalité!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Repost 0
Published by Mimi - dans Mes balades.
commenter cet article
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 16:20
La preuve, on en parlait dans le journal!
C ' est "Le parisien" édition de l' Essonne du vendredi 5 Septembre 2009.



C ' était le mardi 25 Août dernier, sur une l'aire de pique-nique du plateau de Libouze, à 1600 m, au dessus de Saint Léger les Mélèzes, dans les Hautes Alpes, vers 13h !

La vidéo a été faite sans aucun artifice et 6 personnes peuvent en témoigner .
Je précise qu' il n' y avait pas le moindre souffle de vent.

O... B... refuse d' intégrer la vidéo de cette vision, mais j' ai la preuve!
Je ne peux que vous l' envoyer sur demande, par mail.N' hésitez pas!
Pour l' instant personne n' a demandé à la voir...Pourtant ça vaut le coup d' oeil!

Nous étions installés à quelques mètres seulement et nous n' avons rien ressentis.


L' explication est peut être que ce poteau métallique renvoie les vibrations sismiques de la profondeur de la Terre. Cette région de montagnes est connue comme zone à risques  pour ses secousses telluriques .
Ce même jour, un tremblement de terre aurait été ressenti en Italie.

Si un spécialiste a la possibilité de nous éclairer sur ce phénomène, c' est avec plaisir que je le lirai.

?    ?    ?    ?    ?    ?
Repost 0
Published by Mimi - dans Mes balades.
commenter cet article
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 05:00

Mardi 25 Août.
Aujourd' hui  c' est promis, juré, craché, non pas craché, c' est sale!!! ...on ne marchera pas.
Après un solide petit déjeuner, nous voilà partis vers Saint Léger les Mélèzes.
Au dessus du village,  on arrive au Plateau de Libouze à 1460 m d' altitude, aménagé pour les pique - niques, avec des barbecues sédentaires, une source d' eau fraîche et potable et des tables.
Il suffit d' aller chercher du bois pour faire le feu. Et le bois mort, ce n' est pas ce qu' il manque, la forêt de mélèzes nous entoure.



Les randonneurs arrivent petit à petit, avec les enfants et parfois les chiens qui, comme nous, ont chaud et soif...


Heureusement que nos bouteilles de rosé et de bière et autre coca étaient bien fermées!
Nous avons dégusté des saucisses blanches et des cotes de porc marinées, cuites, brûlées, carbonisées par endroits seulement... sur le feu de bois des garçons.
On avait même des sucreries pour Antoine!

Après ce bon moment de rigolade, au moment de repartir, Pounet a découvert un "truc" bizarre...
Dans une zone un peu plus dégagée, un poteau métallique d' environ 2 m de haut, était fiché dans le sol. Mais il vibrait!!!
Nous étions 6 à voir le même phénomène , et personne n' avait abusé du rosé,  ni d' aucune autre substance hallucinogène!

O... B... refuse d' intégrer la vidéo de cette vision, mais j' ai la preuve!
       Je ne peux que vous l' envoyer sur demande, par mail.

Pour finir cette belle journée, nous décidons d' aller jusqu' au Col du Noyer. Situé à 1664 m d' altitude, il sépare la vallée de Champsaur où était notre camp de base, à celle de Devoluy.
La montée n' est que d' à peine 8 km. Elle commence bien, la voiture est coté montagne, mais à peine 3 km de fait que ça tourne et que le vide est tantôt du bon coté et beaucoup trop souvent du mauvais!
L' horreur!
Le pire , c' est le dernier km où la route est tellement rétrécie qu' on ne peut pas se croiser à 2, sans s' arrêter sur un "refuge"qu 'ils disent...


Les * blanches sont les "refuges". Même que les rétroviseurs se touchent quand on croise une autre voiture...Je n' ose pas imaginer ce qui se passe avec un autocar ou un camion!
Bref, je suis arrivée en haut en pleurant...


C' est le refuge Napoléon, situé à la bascule vers l' autre vallée. Il n' a pas l' électricité, mais on peut quand même y casser la croûte .
Il est fermé 6 mois de l' année à cause de l' enneigement et des chutes de pierres.


Visions des sommets au col.


Face à nous, la vallée du Champsaur.

Le bord n' est qu' à 1 petit mètre...








Une photo qui dit tout...    

Il faut reconnaître que le spectacle est grandiose.

                    La vallée du Champsaur et la route Napoléon.

C ' est bien joli tout ça, mais il faut redescendre...

Moins d' appréhension que je ne le pensais.

Un bon thé partagé au village avant de se faire tout propre pour aller dîner au restaurant .

Il faut remonter les lacets d' Orcières!!! Encoooooooooooooooore !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Nous avons dégusté des spécialités régionales.
Les tourtons: ce sont des sortes de ravioli farcis de purée de pommes de terre , et frits. 
C' est bon et...ça tient au corps!
Il y a aussi des oreilles d' âne.... Qu' est - ce?  Devinez!
Nicole et Antoine , il est interdit de souffler!!!

La soirée se termine tard, il faut redescendre dans la vallée.... encore des virages!!!
Il fait nuit noire. Enfin pas longtemps car l' orage éclate et nous suit sur les 30 km, illuminant le ciel comme en plein jour en grondant au dessus de nous. Il ne s' arrêtera qu' après 2 h du matin.
Il faut déjà penser à se quitter jusqu' à la prochaine fois. Demain nous reprenons tous la route.

Une photo pour finir: les linaigrettes en fleurs en Juillet, après celles d' Août.


                            

Il est 23 h ce mardi 2 Septembre et je ne peux pas faire autrement que de venir rajouter un mot d' excuses à cet article.
Je suis remplie de honte, je me sens ridicule!

Je viens de regarder l' émission " Rendez - vous en terre inconnue" où Frédéric Lopez a emmené Gilbert Montagné, non - voyant dans l' Himalaya.
J' ai l' air malin avec ma p' tite randonnée de 40mn!
Et ma trouille en montant au Col du Noyer!!!
Eux n' avaient que quelques centimètres de disponible sous leurs pieds, en guise de chemin pour monter au delà de 4000 m.
 D' accord, Gilbert Montagné ne voyait pas le précipice, mais moi c' était quand même une route asphaltée et j' étais dans une voiture climatisée...
             Bravo et merci Monsieur Montagné pour cette leçon de vie.

                         
                           

Repost 0
Published by Mimi - dans Mes balades.
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 05:00
Lundi 24 Août.
Comme tous les ans depuis maintenant 4 étés, nous nous retrouvons quelque part en France, les monos d' il y a 40 ans et nos moitiés pour passer quelques jours tous ensemble.
Cette fois - ci c' était dans les Hautes Alpes, chez Nicole et Antoine.
Leur appartement de montagne n' étant pas assez grand pour tous nous accueillir, nous étions logés avec eux, à 35 km de la station, en chambres d' hôtes.
Après un copieux petit déjeuner, les "festivités" peuvent démarrer.


Il y a toutes sortes de confitures "maison", du miel, du sirop d' érable, du pain grillé ou pas, des pan cakes "maison", du fromage blanc, des fruits frais et au sirop, des gâteaux "maison"...Et je dois en oublier!

En route pour les sommets!
Tant que nous sommes dans la vallée, ça va. Mais après, ça se gâte...
La route en lacets qui va jusqu' à la station n' en finit pas!
Décidément, je n' aime pas trop ça, surtout quand la voiture est du coté du vide.
Bref. On y est. Il y a même des escaliers mécaniques qui nous conduisent
jusqu' à la gare de départ du téléphérique de Rocherousse.
On est parti pour 20 mn de montée sur un peu plus de 2 km, pour atteindre 2200m d' altitude.


Jusque là , ça va! Mais c' est fini! Après ce sont mes pieds qui devront continuer tout seuls!!!
Je devais relever le défi: aller jusqu' au 1 er lac d' altitude, à 2450m. La ballade est annoncée pour 35 mn.
Nous voilà partis, moi, même que j' avais un sac à dos, un petit, d' accord, mais je l' avais!
Je ne l' ai lâché qu' au milieu du dernier lacet, le plus raide d' après les initiés.
On m' avait vaguement indiquer l' arrivée derrière  la crête, là haut...Tu vois?
Oh oui je vois la crète...mais pas le chemin qui y conduit !


Ben heureusement que je ne l' avais pas vu le chemin!!! Y serai - je allée sachant ce qui m' attendait????????
Après 40mn d' efforts, d' arrêts, de transpirations, de pause pour boire,  de sueurs, j' y suis arrivée au lac!!!
Quel spectacle! Franchement ça valait tous les efforts engendrés dans la montée. Je suis fière de moi!


Les 3 personnes qui sont au bord du lac en haut à droite, sont Nicole, Jacqueline et Pounet.


La descente qu' on croit plus simple, ne l' est pas.
Il faut faire attention où l' on met les pieds, ne pas couper les lacets, pas ceux des chaussures...



Mais l' avantage c' est que l' on peut admirer les fleurs, les paysages qui changent à chaque virage, découvrir les trous des marmottes qu' Antoine avait oublié de prévenir que j' arrivais. 

De haut en bas et de gauche à droite:
* des linaigrettes au bord du lac, petites fleurs ressemblant à des boules de coton,
* un criquet sur une feuille de chardon,
* un chardon blanc sur le chemin,
* l' entrée d' un terrier de marmotte, mais la marmotte était partie plier le papier autour du chocolat...


Les plus courageux ont continué le sentier jusqu' au lac suivant, le lac Profond, pendant nous redescendions tranquillement vers le Chalet de Rocherousse pour y déjeuner.


Les étoiles blanches indiquent le chemin vers le lac suivant.
Ballade bien moins rude que celle  qui a déjà été faite...






Le délicieux repas au restaurant d' altitude nous récompense de nos efforts.
Le soleil parfait nos couleurs cuivrées, il ne chôme pas , il tape fort!
Il ne reste plus qu' à redescendre à la station.



Impressionnant, non? Surtout quand la cabine s' arrête et qu' elle se balance....!
Bien arrivés en bas, enfin seulement à la station à 1850 m , les mollets tirent un peu mais ça va. Nous passons la soirée chez Antoine et Nicole, avant de reprendre le chemin de l' hôtel dans la vallée, en bas quoi..., avant la nuit à cause de la route et de ses virages.
C ' est promis , demain on ne marchera pas!

Juste une remarque.
J' ai été très étonnée d' entendre chaque randonneur - montagnard croisé lors de la ballade au lac, dire un très gentil " Bonjour!" avec un grand sourire.
Du coup, ça me laisse à penser que dans nos villes, il n' y a pas de randonneur...


                          
Repost 0
Published by Mimi - dans Mes balades.
commenter cet article
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 05:00

Déjà le dernier jour de cette escapade outre Manche, mais encore beaucoup de choses à voir!
Nous partons visiter le Château de Windsor, dans un nouveau bus, le 3 ème en 3 jours. Nous allons traverser Londres d' Est en Ouest. C' est l' occasion de prendre encore des photos de petits coins londoniens.

Tout d' abord le Dôme du Millénium ,appelé aussi O2, construit sur le tracé du méridien de Greenwich, en face du quartier de Canary Wharf où nous logions.
Ce dôme accueillera les épreuves de gymnastique, entre autre, pour les prochains Jeux Olympiques de 2012.



 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Swiss Re Tower, le concombre pour les Londoniens, ressemble à un suppositoire.
C 'est le siège d' une compagnie d' assurances, tout près de la Tour de Londres.







Près de Waterloo Bridge, la tour dite OXO, pointe sa flèche entre les 2 bâtiments.
Cette entreprise de brasserie a contourné l' interdiction de publicités le long de la Tamise, en faisant de son nom un décor visible de partout.








Westminster Cathedral, à ne pas confondre avec l' abbaye.
C ' est la plus grande église catholique d' Angleterre.
Bel exemple de style byzantin.









La Cathédrale Saint Paul, on dôme et ses colonades, est située tout du quartier de Barbican.





Ce corps de bâtiment, sans grand style, se trouve près de Buckingham. Le balcon du 1er étage est utilisé pour annoncer la mort du souverain régnant, et le nom de son successeur.

Je ne pouvais pas ne pas prendre ces 3 photos - clichés.

La 1ère en hommage à Florence Nightingale, pionnière des soins infirmiers. Juste le temps de lire le bandeau en haut du bâtiment pour réaliser que c' est un hôpital pour enfants.








Et une rue de maisons typiques avec des "bow windows".
















Et enfin celle - ci spécialement dédicasée à mes Grenouilles, et aux inconditionnelles de cet engin.
C ' est une collection de machines à coudre, toutes de la marque Singer.

Photo prise à l' intérieur d' une boutique avant que son propriétaire ne repère Pounet...



Nous quittons la ville proprement dite, pour rejoindre Windsor par
l' autoroute. En France, le survol de la capitale par les avions est strictement interdit. Ce n' est pas le cas à Londres, et ce sera pire au dessus du château. Il est en effet, proche de l' aéroport de Heathrow.
Après environ 40 km par l' autoroute, nous arrivons en vue de ce magnifique château situé en haut d' une colline dominant le village.



Vue extérieure , vers la
Porte Henry VIII











Une statue de la Reine Victoria, reconnaissable à sa petite couronne.







Un peu déçue de ne pas avoir pu voir la maison de poupées de la reine Mary, mais la visite des  salles d' apparat nous font découvrir une foultitude de meubles, de tableaux et tapisseries, de vaisselle et d' argenterie.
Malheureusement les photos sont interdites dans toutes les salles.
Au sortir de ce labyrinthe, il pleut! On peut voir une superbe cour fermée par des grilles.



Cette cour se nomme "Upper Ward". Elle n' est pas ouverte au public, c' est la partie privée du château. Les appartement de la Reine sont dans l' aile du fond à gauche.

Mais le temps presse, la pluie continue de tomber. Comme à Andorre en son temps, Pounet et moi ramenons le même souvenir: un parapluie mais siglé or "Windsor". C ' est la classe...
Il faut se dépêcher d' aller manger dans la ruelle, juste en face de la superbe porte.


Voici la Porte Henri VIII par laquelle on quitte le Château.

Après le déjeuner, rapide, fait d' une salade, de poulet avec le trio de légumes et les fruits au sirop, retour vers Londres pour enfin visiter l' abbaye de Westminster.
Juste une réflexion sur ce repas. Nous étions 38 à manger chacun un blanc de poulet.
Où sont passées les ailes et les cuisses de ces volailles? Ou bien est - ce une race à part...?
 
A peine devant ce magnifique édifice, on est impressionné par sa hauteur et le style gothique de l' ensemble.
  
      
Nous entrons par le cloître.           

La sécurité interdit ici aussi de prendre des photos.
Cette abbaye est un condensé de l' Arc de Triomphe, du Panthéon et de la Basilique Saint Denis.
En effet, à l' entrée principale est enterré le Soldat Inconnu Anglais. Sa tombe est entourée de coquelicots.
Dans les chapelles latérales, on trouve par groupe, les géographes comme Isaac Newton, les musiciens tel Haendel, les poètes, les écrivains célèbres notamment Dickens et Shakespeare, ou bien encore les hommes célèbres comme Sir Wiston Churchill. Certains y sont enterrés, d' autres ont des plaques commémoratives.
Les tombes royales sont les monuments les plus impressionnants. On y trouve celles de Henri VIII et de son épouse Elizabeth d' York, d' Edouard le Confesseur, d' Henry III, d' Edward Ier, d' Edward III, de Richard II,
d' Henry V...

La voûte de la nef impressionne par sa hauteur de 31 m et par son étroitesse de seulement 10 m. Pourtant la cathédrale de Beauvais est à plus de 48 m de haut pour une largeur de 16 m.

Il aurait été dommage de ne pas pouvoir visiter. Depuis Guillaume Le Conquérant  en 1066 sous le nom de Guillaume Ier, tous les souverrains d' Angleterre y furent couronnés . Le couronnement d' Elizabeth II eu lieu le 2 Juin 1953. Elle avait 27 ans et elle règne toujours.
Qui sera le prochain souverain du Royaume Uni?

Après cette visite, il est temps de repartir vers Saint Pancras et la France.
Ce voyage s' achève, j' emporte avec moi de très beaux souvenirs. Mais 3 jours sont trop vite passés pour tout voir de cette ville cosmopolite.


Derrière ces portes vitrées, le tapis roulant nous mène au quai n°10 où nous attend
l' Eurostar pour la gare du Nord.

Merci à Pounet d' avoir bien voulu m' accompagner.
Merci à Nancy et Yann d' avoir pris soin de la maison et de ses résidentes.
Merci à tous ceux qui ont partager ce séjour.
Et merci à nos 2 accompagnatrices.

.   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .  

Repost 0
Published by Mimi - dans Mes balades.
commenter cet article
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 05:00

Le dîner d' hier soir à l hôtel fut le bienvenu. C' était un buffet très varié, et il y avait des fromages, des vrais bien de chez nous!
Ce matin, beaucoup comme moi attendait avec impatience le fameux "breakfast" anglais. Déception!!! Ce n' était qu' un petit déjeuner continental.

Ce jeudi 4 Juin commence sous un très agréable soleil. J' ai mes petons dans mes claquettes, mes chaussures font grève!
Un nouveau car nous attend et nous emmène vers la City.
A chaque fois que l' on quitte l' hôtel, on passe devant ce mur qui me fascine car ces pendules donnent l' heure dans les capitales mondiales.







Il y a une autre curiosité sur notre chemin...
Étonnant!












Au programme ce matin, visite de la Tour de Londres et des Joyaux de la Couronne.
Je vais vous faire rire: n' étant jamais allée à Londres, mais ayant entendu parlé de la Tour de Londres, proche du pont du même nom, je croyais que la Tour était justement celle du pont. Je ne comprenais pas pourquoi on disait LA tour, puisque ce pont en avait deux!

Bref! La Tour de Londres est une colossale citadelle médiévale, dont la Tour Blanche et ses 4 tourelles que Guillaume le Conquérant fit édifié en 1078.



C' est une petite cité dans la ville, peuplée de 150 personnes. Elle a son curé, son médecin, ...Y vivent, les hallebardiers de la Garde Royale (beeffeaters), les Yéoman Warders (surveillants) et leurs familles, dans de jolies petites maisons à colombages, derrière les murs d' enceinte.

 
Avant de continuer, je voudrais rendre hommage à tous ces gardes qui transpirent sous leur bonnet à poils d' ours. Ils restent de garde 2 h d' affilée, avec seulement le droit de faire quelques pas militaires de droite à gauche. Leurs chaussures ont le bout légèrement relevé, ce qui leur permet de se pencher légèrement vers l' avant afin de soulager leurs vertèbres.

Et puis d' autres célèbres occupants de ces lieux se promènent librement, et sont chouchoutés par les Gardes.


Un petit coin leur est même réservé pour leur repos éternel.



Les fameux corbeaux de la Tour.



Ces corbeaux royaux, aux ailes taillées, sont le sujet d' une légende.
Si ces corbeaux venaient à manquer, la Tour de Londres s' effondrerait, et la monarchie avec...

La visite nous conduit ensuite vers les Joyaux de la Couronne, dans un immense bâtiment , le Waterloo Block.



Que de bijoux, de pièces d' orfèvrerie, de joyaux...!
La salle où sont exposées les couronnes royales, est équipée de tapis roulants de chaque coté de la longue vitrine...pour éviter les bouchons.
Avant de quitter la Tour de Londres, juste un clin d' oeil avec une photo prise dans les douves de cette forteresse.
                         Pour Toua, en souvenir d' une belle journée.... 



La matinée s' achève avec un déjeuner dans un pub.
Au menu, comme d' habitude:
crudités puis rosbeef bouilli , (on dirait du pot au feu en tranche), accompagné du trio, petits pois fluos ou haricots verts fluos, carottes en bâtonnets fluos, et pommes de terre coupées en 4 et frites, puis les fruits au sirop.

L' après - midi libre a suscité aussi quelques inquiétudes car, livrés à nous - mêmes, sans de véritables points de repère, Mary Popins nous ayant littéralement "noyé" dans un fouillis d'  explications.
Eliane, une Grenouille, Serge son mari, Pounet et moi partons le nez au vent mais le plan à la main, à la découverte de la ville.

  



Le célèbre magasin Harrod' s dans Brompton Road.


















La boutique de thés Fortnum and Mason dans Piccadilly Sreet.
Je resterai fidèle à "Mariages Frères" à Paris.


Nous avons rejoint Whitehall, passant devant le 10 Dowing Sreet bien gardé,


et  en cherchant désespérément une boîte aux lettres, gros cylindre rouge, trouvée à Westminster!
Après  avoir fait le tour extérieur de cette magnifique abbaye , nous hèlons un de ces taxis anglais, et rentrons en toute sécurité à l' hôtel.


Le dîner permet à nos 2 accompagnatrices de compter leur troupe. Personne ne manque à l' appel, il n' y a eu "aucune perte"!
Une bonne nouvelle vient clore cette journée.
Après maintes palabres, la visite de Westminster est finalement incluse au programme. Ce sera pour demain après Windsor et avant de nous déposer à la gare pour le retour en France.
.   .   .   .   .   .   .   .
Repost 0
Published by Mimi - dans Mes balades.
commenter cet article
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 17:00

Depuis le temps que sur ma liste de voeux il n' y avait pas eu de croix, voilà que 2 se font d' un seul coup!
Je voulais prendre le TGV, je monte dans un Eurostar.


Je voulais voir Londres, l' Eurostar m' y emmène.




La partie ancienne, en briques, de cette gare, sera transformée en hôtel.

Pounet, pas très emballé de revoir Londres, et moi plutôt ravie, nous partons dès potron - minet, (5h40) en car avec d' autres Lissois, pour la Gare du Nord.
Passer les douanes françaises et anglaises au 1er étage de la gare, dans un quartier populaire de Paris est déjà surprenant, mais le passage des portiques de sécurité laisse des souvenirs bruyants d' alarme....les messieurs sonnent plus que les dames!
Installés dans le train, comment va - t on réagir sous le tunnel?
Même pas peur! 2O minutes dans le noir et la campagne anglaise est, elle aussi, sous le soleil.
A peine arrivés en gare de Saint Pancras, la visite en bus commence.
Les photos qui suivent, toutes cliquables, sont prises derrière les vitres et en roulant.


Piccadilly Circus, avec la statue d' Éros, dieu de l' Amour.
Il y a des enseignes publicitaires lumineuses, un peu partout autour de cette place, comme à New York.
C ' est un lieu de "Rendez - vous", semblable à la Fontaine Saint Michel à Paris.



 






 Trafalgar Square avec la colonne Nelson et la fontaine flanquée de ses 4 magnifiques lions.

 

 

 

Notre guide, "Mary Poppins" à cause de son petit parapluie rouge à pois blanc, nous abreuve de commentaires, nous transforme en girouettes pour voir un coup à droite puis à gauche et re à droite... Il faut viser juste entre les bus et les camions pour prendre LA photo!
On arrive en vue du palais de Buckingham, en traversant Saint Jame' s Park, où nous croisons des petits visiteurs gourmands et intrépides.

 


Les curieux que nous sommes ne les impressionnent pas le moins du monde.



Mais le temps presse, la relève de la Garde Royale ne va pas tarder.



Sur ces 2 photos, on peut voir que le plumet du bonnet à poils est rouge à gauche et bleu à droite. Ce sont donc 2 régiments différents.



Le sens de défilement change en fonction de la Garde montante qui prend le relève de la Garde descendante.


Normalement, aucun carrosse ne participe à la Relève. Ce jour -là, il est supposé faire partie d' une répétition d' un évènement officiel à venir.

La matinée avance, le petit déjeuner est loin , très loin même.
On a faim!
Un pub typique et surchauffé nous accueille enfin vers 13h, heure locale, (14h pour nous).
Le menu est...anglais: fish and chips and pudding. Le service est lent, long et sans pain!

Après ce repas , c' est le début des tracas. Notre car est en panne! Va falloir marcher.
Noooooooooon, un autre très beau car, vient nous secourir et nous dépose à
l' embarcadère de Westminster, pour une "croisière" sur la Tamise.
Le temps se couvre, le vent se lève, mais nous restons sur le pont du bateau. Je m' émerveille de ce que je vois.


 Big Ben et le Parlement, près du Pont de Westminster, sur la même rive que l' Abbaye.












La fameuse grande roue du Millénium.
Elle a été assemblée à l' horizontal, avant
d' être érigée.
Les nacelles sont à l' extérieur de la circonférence .








 Tower Bridge.





Et juste à coté de ce pont, la Tour de Londres.





Nous continuons la descente de la Tamise, en allant vers la mer, et le quartier des docks, en pleine restructuration.
Mes chaussures de Parisienne ne veulent déjà plus de mes petits pieds!
Nous reprenons notre car réparé, et nous partons en direction de Greenwich.
C 'est dans le parc du Musée Maritime et du Collège* Naval qu' est localisé le méridien 0, au niveau de la boule rouge .


                                 * En Angleterre, un Collège est une Université.


Cette journée touche à sa fin, il est 18 h,  et un autre problème pointe. Nous rentrons à l' hotel, sans avoir visiter Westminster comme prévu sur le programme.
Il s' en suivra un échange de coups de téléphone entre Paris et Londres...
La suite du voyage sera pour demain, le temps de se reposer les jambes.
.   .   .   .   .   .   .   .

Repost 0
Published by Mimi - dans Mes balades.
commenter cet article
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 05:00
Je vous l' avais promis hier, je vous emmène découvrir un petit coin divin.
Pour y arriver, on suit une rue si longue que la dernière maison a le numéro 3858.
Si, même que c' est là qu' elle habitait avant, Ma Choupette, et que ses doudous regrettent. Enfin le cadre seulement pas le confort...

Après avoir parcouru les 3858 mètres de cette rue, on arrive au Port de La Guittière, situé à l' estuaire du Payré.
On n' y voit aucun bateau car c' est un port ostréicole. Il y a des viviers partout et on ne peut s' empêcher d' y acheter des huîtres à déguster tout de suite.
Quant au paysage...un rêve!


C 'est le paradis des oiseaux. On y voit des aigrettes, des  huîtriers - pies avec leur long bec fin, des avocettes... 
Ce petit havre de paix et de calme, adossé à un petit bois de pins où poussent des salicornes, s' ouvre sur l'océan, là - bas, tout au fond,  derrière la dune qui cache la plage du Veillon.

Après s' être évadés quelques temps dans ce silence seulement troublé par les cris d' oiseaux, nous partons de l' autre coté, vers  Port  Bourgenay.


Sous le joli nuage blanc, la plage du Veillon étale son sable blond et fin devant l' Atlantique.
Et c' est là qu' on s' enrhume!!!   

                                       une photo aérienne pour mieux se repérer

Le Port Bourgenay est situé au pied de falaises avec un nom savant... (calcaires dolomitiques du Lias)  où l' on trouve des empreintes de dinosaures.
                         ~~~~~
                      
                            Les bonnes choses ont une fin, même nos vacances.
                    Nous reprenons la route vers la Touraine sous le soleil.
                   J' espère que vous avez aimé nos ballades autant que nous,
                            et que la Vendée vous plaira autant qu' à nous.

                                A bientôt pour d' autres découvertes.

Repost 0
Published by Mimi - dans Mes balades.
commenter cet article
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 05:00
                                             Certaines photos sont cliquables.

Nous voici en route vers la partie sud de la Vendée.
Il y a bien longtemps avec Pounet, nous avions passés des vacances plus au nord,  à Notre Dame de Monts, mais il faut avouer que je ne connais pas cette région.

Nous arrivons donc à Talmont Saint Hilaire, fief de Ma Choupette et de ses Doudous.
Le soleil est là, dans un ciel bleu, juste décoré de jolis nuages blancs poussés par un léger souffle.
Au XIIème  siècle, Talmont était le seul port entre Nantes et Bordeaux. Maintenant les marais salants baignent la ville jusqu' à la mer et La Guittière, petit port très attachant.


Le Chateau de Richard Coeur de Lion à Talmont veille sur la ville depuis des siècles.





Bien que l' escalier en bois à flanc de mur ne me paraissait pas engageant, je suis montée jusqu' au drapeau!

















Certaines salles sont aménagées mais les photos sont un peu sombres...


La salle des gardes où le couvert est mis.








C'est du haut du chateau  que l' on peut voir la ville avec un panorama à 360 °.


On devine le plan d' eau juste devant sa maison.








Je ne pouvais pas quitter la cour du chateau sans imaginer ce que nous aurions été à l' époque médiévale...



Deux princesses pour un seul chevalier, ça devait arrivé!

  


   Mon p' ôôôôve Pounet!
   Il a eu droit à la cigarette du comdanné!





Pendant ce temps - là, un damoiseau s' essayait au tir à l' arbalète...

Encore une belle journée qui se terminait.
Demain dernière étape, je vous emmène découvrir un vrai petit coin de paradis.

Repost 0
Published by Mimi - dans Mes balades.
commenter cet article
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 05:00

                       En cliquant sur certaines photos, vous les verrez en plus grand.

En vacances on perd la notion des jours qui passent...
Nous sommes mercredi, tous les 4 déjà levés, mais pas le soleil!
Il bruine, le ciel est bas...ça va se lever avec la marée!
Espérons - le!
Nous voilà partis vers ce fameux pont qui retient l' île de Ré au continent.



Quand j' étais petite, ce trajet avait un goût d' aventures. On prenait le bac, un gros bateau qui avalait voitures, autocars, cyclistes et piétons pour une traversée de quelques minutes seulement.
Pour moi c' était comme si je traversais l' Atlantique, je m' en souviens comme si c' était hier, et de mon mal de mer aussi! Et c' était la même chose quand on partait sur l' île d' Oléron.
Aujourd' hui et depuis 1988, c' est le plus long pont de France .
Il mesure ses 2926 m 50, attache l' ile à La Pallice, quartier de La Rochelle..
Une carte pour vous repérer pendant notre ballade.

 

 Nous partons vers La Flotte et Saint Martin.
Je ne reconnais pas grand chose, à part les bâtiments du bagne où les prisonniers attendaient pour partir versCayenne.


On peut toujours voir les fortifications de la citadelle Vauban.
J' ai un gros petit faible pour le port de Saint Martin.


Nous traversons La Couarde, La Passe, Loix, sans qu' aucun souvenir de déjà vu ne me revienne. Tous ces petits villages sont devenus très "vacanciers", de nombreuses villas ont leurs volets fermés.




Un phare au large dont j' ai oublié le nom.







Jacques lui - même a du mal à se repérer tellement cela a changé. Des rues sont interdites à la circulation, il est impossible de stationner ailleurs que sur des parkings payants et restreints. Nous ne sommes qu' en Avril, on imagine aisément ce que ce sera avec les vacanciers de Juillet et d' Août!
Nous arrivons au bout de l' île, à Saint Clément des Baleines et au phare.
Le Phare des Baleines, je le reconnais, lui!

Mes cousins s' abritent de la pluie sous leur parapluie, pas Pounet!

Le phare date de 1854 , il est haut de 57 M et est situé à la pointe ouest de l' île.
Il doit son nom à l' échouage de nombreux cétacés à cet endoit.
Il remplace la vieille tour Vauban de 1682 encore visible à l'arrière du phare actuel

   



Après le déjeuner au pied du phare où nous nous sommes régalés d' huîtres, de daurades, de raies et de moules en persillade...hummmmmmm, nous continuons la ballade vers Les Portes en Ré, le bois de Trousse Chemise quadrillé de clôtures ...
Et puis ce sera Ars en Ré avec son clocher inoubliable!


Lui aussi je le reconnais avec sa pointe noire et sa jupe blanche qu' on voit de loin dépasser la campagne rhétaise.
















Je n' ai pas vu les ânes en culotte de mon enfance, qui travaillaient dans les marais salants avec des pantalons à carreaux rouge et blanc.
Ceux qu restent, broutent tranquillement dans les champs, les pattes à l' air.







Mais sur le chemin du retour, du coté de Sainte Marie, une poule faisanne vagabondait parmi les vignes, celles qui donne le pineau...


Vous la voyez, au bord de la route, prête à rentrer se cacher dans les vignes...?

Avant de reprendre le pont, voici quelques beaux paysages comme je les aime.


On dirait que ça se lève...
De retour à La Rochelle, le soleil était enfin revenu!

Demain on quitte mes cousins et la Charente Maritime pour la Vendée. On emmène le soleil!



Repost 0
Published by Mimi - dans Mes balades.
commenter cet article

Présentation

  • : La cour de re - créations de Mimi
  • La cour de re - créations de Mimi
  • : mon quotidien et mes loisirs.
  • Contact

Bienvenue chez moi.

Maman 3 fois, Mamy 1 fois, et Mimi tout le temps, j' ai toujours eu des fourmis dans mes 10 doigts. Ils ne se sentent bien qu' en tripatouillant des fils et des tissus. Et puis certains mais pas tous, aiment aussi écrire au crayon ou au clavier.

Merci de vos visites, en espérant que ma cour de ré - créations sera aussi la vôtre.

A bientôt.

Quelle heure est-il?

"Des lettres et des mots"

Si comme moi vous aimez les lettres qui font de jolis mots, venez me rejoindre dans ma communauté afin de partager nos alphabécedaires personnels.