Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 06:00

Ce jour - là, nous avions pris des billets coupe - file pour l' exposition Claude Monet au Grand Palais .

Monet.jpg

 

En arrivant près des Champs Elysées vers 11 h du matin, il y avait encore plus d' uniformes en gants blancs et casquettes blanches que dans les autres quartiers traversés. Il y avait aussi des tas de drapeaux tricolores et rouges qui flottaient au vent léger.

Dommage , mais ce n' est sûrement pas pour moi, et le 11 Novembre est encore loin...

Mais pour qui, pourquoi?

 

DSC03385.jpg

Le Grand Palais pris de la voiture sur le pont des Invalides

 

Arrivés à l' entrée de l' exposition, environ 500 personnes patientaient sagement en 5 files bien distinctes, séparées par des rubans verts et des hommes armés de talkie - walkie.

Pas grave puisque nous avons des billets coupe - file pour midi et il n' est que moins 10.

Oui mais les 500 autres aussi!!! Certains pour 11 h 30 donc prioritaires sur nous, d' autres pour 12 h 30 donc après nous.

D' autres encore n' ont pas de billet du tout.

Pourquoi tant de monde?

Au bout de quelques minutes nous apprenons que les personnels du Ministère de la Culture sont en grève et bloquent les caisses  La gratuité de l' entrée est offerte à tous. Oui mais les coupe - file ont déjà été payés. Tanpis. Bref avec une 1/2 heure de retard nous entrons et sommes dirigés directement à l' expo.

Une merveille...Des couleurs , des ombres, des lumières à divers moments de la journée. J' aime les comparaisons des tableaux peints en fonction du moment de la journée.

 

claude_monet_cathedrale_de_rouen_1892-94-2.jpg

 

Il y a beaucoup de monde, mais on circule; C' est "fluide"...

 DSC03380.jpg

 

 C' est la seule photo "volée" que j' ai pu prendre.

  Quai du Louvre en 1867.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qui est surprenant c' est la proximité du visiteur par rapport aux toiles. On pourrait les toucher, on passe à à peine 50 cm. Certaines sont protégées d' une vitre mais pas toutes.

Je suis sidérée de la provenance des toiles. Monet est partout dans les musées du monde, et ces musées ont prêté leurs oeuvres pour faire de cette exposition, une très belle rétrospective de ce peintre impressionniste.

 C' est la tête pleine de souvenirs et de belles images que nous prenons le chemin du retour.

Il y a toujours autant de monde qui patiente à l' entrée!

 

DSC03381

 

La fontaine et l' obélisque de la Concorde, puis l' Assemblée nationale et le dôme des Invalides en enfilade.

 DSC03382

Ici la Tour Eiffel et le haut des colonnes du Pont Alexandre III.

Ces photos ont été prises de la voiture, en roulant.

 

 Nous quittons les Champs Elysées juste avant qu' ils ne soient bloqués par l' arrivée en France du Président chinois Monsieur Hu Jintao.

Voilà l' explication des drapeaux et des forces de l' ordre en grand uniforme!

 

Il nous reste à voir l' exposition Monet à l' Orangerie avec les célèbres Nymphéas, mais nous vérifirons qu' il n' y ait ni grève ni visite officielle avant d' y aller.

  Afficher l'image en taille réelle

 

Repost 0
Published by Mimi - dans Mes balades.
commenter cet article
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 05:00

Après la visite des salles des maquettes, un vaste parc arboré nous invite à la flânerie.

 

En descendant vers le parc, on découvre les inventions de ce génie.

 

DSC03235

 

A droite, de plus près l' hélice qui aidera à la conception de nos futurs hélicoptères

 DSC03235-copie-1.jpg

 

Certaines de ces réalisations sont "inter - actives". L' hélice par exemple bouge grâce à un volant que les visiteurs peuvent manoeuvrer.

 

DSC03242

 111 0882

 

Et oui, la petite tête dans la meurtrière c' est moi!

Je manoeuvre cet engin à l' aide d'un volant.

 

 

  DSC03247

  111 0894

La même sur fond de ciel bleu.

 

L' ancêtre de l' avion.

 

 Mais Léonard de Vinci avait aussi imaginé le parachute!

 

DSC03246 

 

Il a trouvé aussi des idées utiles comme la roue à aube et le madouf ou noria.

La première à gauche capte et transmet l' énergie de l' eau comme nos turbines.

La seconde, la noria,sert à élever l' eau .

 

 

111 0899

Les 2 temps du chadouf

 111 0900

 

 

Son invention de la roue l' a entraîné vers une digression que nous avons tous pratiqué surtout en été, et que nous connaissons sous le nom de "pédalo".

 

rouex_aubes-1.jpg

 111_0884.JPG

 

Le bateau à aubes, et la roue à aubes à gauche.

 

Il a mis au point des inventions moins pacifiques comme la mitrailleuse que les petits comme les grands " s'amusent " à faire fonctionner avec force.

 

111 0898  DSC03253

La promenade continue et à chaque bosquet une nouvelle découverte: l' écluse, le treuil à double crémaillère, la vis d' Archimède, la première automobile, le pont mobile et le pont tournant  que le 5ème Génie de mon papa remettront à l' ordre du jour pendant la guerre...

 

Et encore une occasion de tester sa force: la roue à écureuil.

 

DSC03243

 

Savez - vous qui est l' Homme Vitruvien? Tout le monde l' a déjà vu:

 

 

image_large.jpg

 C' est l' ancien logo de "ManPower". Mais c' est aussi un fabuleux dessin d' après Vitruve, qu' a réalisé Léonard de Vinci afin d' étudier les proportions du corps humain.

 

 Le jardin de Léonard de Vinci se profile, derrière un magnifique pont de bois à 2 niveaux.

 

111 0913  DSC03254

 

Un colombier du XV ème, carré à l' extérieur mais octogonal à l' intérieur, offre  1000 boulins pour les couples de pigeons. La ceinture un peu en dessous du toit , est un larmier, qui empêchait les prédateurs de s' introduire à l' intérieur.

 

pigeonnier  DSC03248-copie-1

 

La visite se termine par ce fameux jardin, havre de paix et de fraîcheur, conçu pour que Léonard étudie le monde végétal, admire les sources , les tourbillons, les brumes mystérieuses, et réfléchisse à ses pensées et ses dessins.

 

111 0911  DSC03255
 DSC03257  111 0909
 111 0903  DSC03256

 

Voilà, une belle ballade que je conseille  dans ce beau val de Loire, à 2 heures de Paris.

 

" Les cinq sens sont les ministres de l'âme. "

Léonard de vinci.

    

"La science ne sert qu' à vérifier les découvertes de l' instint."

Jean Cocteau

  α           Ω

Repost 0
Published by Mimi - dans Mes balades.
commenter cet article
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 05:00

Des inventions pas si modernes, juste améliorées!

On n' a rien inventé!

 

Avant de découvrir  ses inventions, il faut visiter ses appartements.

 

Léonard de Vinci, lui, a tout imaginé pendant les 3 dernières années de sa vie , au Clos Lucé, mis à sa disposition par le roi François 1er.

Le Clos Lucé est à coté du Chateau d' Amboise. La tradition veut qu' un souterrain , dont l' entrée est encore visible aujourd' hui, reliait les 2 bâtiments et permettait au Roi de rendre visite quotidiennement à Léonard de Vinci.

 

DSC03241

 Voici ce qui reste de l' ancien chemin de ronde du Moyen Age.

Il devient une galerie à la Renaissance.

 

 

 

Le Clos Lucé est en briques roses et pierres de tuffeau ,

et date du XV ème siècle.

 

On distingue la chapelle gothique en tuffeau à gauche,

et la statue de Saint Sébastien, patron des archers, au centre de la photo, au dessus des armes de France.

 

DSC03234

 

 

DSC03236 Un petit détail de plus près, que j' aime particulièrement.

 

C' est par cette galerie que l' on pénètre dans les appartements qu' occupait Léonard de Vinci entre 1516 et le 2 mai 1519  . Il avait 67 ans.

 

De la fenêtre de sa chambre, il pouvait voir le Château Royal se découper au dessus de son jardin Renaissance, et sa terrasse à l' italienne où les roses se mêlent au buis autour d' un bassin bordé d' ifs et de cyprès.

 

 DSC03239

 

Les photos étant interdites à l' intérieur, celles - ci ont été scannées , ce qui explique leurs mauvaises qualités.

 

 c²hambre

 c²hambre 001

 

Ces 2 pièces sont à l' étage.

 

 

salle

Salle et salons dont les fenêtres donnent sur le jardin, sont inondés de lumière.

 

 salon

 vrai

  

  

A gauche de la cheminée se trouve un escalier menant au sous - sol.

Pour la petite histoire, Léonard de Vinci était végétarien!

 

 plafond chapelle

 

Plafond de la chapelle de la fin du XV ème, commandée par Charles VIII avec les 3 lys des Armes de France en clé de voûte.

 

Au sous - sol, des maquettes des inventions ont été réalisées par IBM d' après les dessins originaux de Léonard de Vinci, et réalisées avec les matériaux de l' époque. De courtes vidéos expliquent très simplement le fonctionnement de ces merveilles de technologie qui avaient 4 siècles d' avance.

On y voit notamment, le 1 er char d' assault, la 1 ére voiture, le pont tournant, le bateau à aube, la machine volante, le parachute...et bien d' autres encore.

Mais le parc nous réserve de bien belles surprises...

Rendez - vous pour la suite de la visite.

 

Repost 0
Published by Mimi - dans Mes balades.
commenter cet article
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 05:00

Une fois un premier tour d' horizon fait pour des repérages, il était temps de sortir la carte bancaire. Je me trouve très raisonnable:

 

DSC03003

 J' ai craqué sur un kit de Pascal Jaouen, raté à l' Aiguille en Fête. C' est à cause de ma copine Fabienne que je me suis laissée tenter car elle a suivi un cours de broderie avec ce grand monsieur.

J' ai aussi trouvé des toiles "Belfast" marbrées, un fil dégradé  pour faire un cadeau à une amie, une jolie paire de fraises Tagada en pendants d' oreilles, de chez Anne - So, comme le fil.

Des tissus noirs et blancs pour une idée qui est arrivée jusqu' à mes neurones au salon, un beau M brodé, je vais les collectionner tellement j' aime... et puis des petits charms pour faire plaisir .

 

DSC03004

 

 

Un petit charm à ajouter à un cadeau, vu de plus près.

 

 

 

 

 

anne so

 

 

 

Anne - Sophie et sa gentillesse, dans son stand où je craque systématiquement à chaque salon!

Allez voir ce qu' elle fait, c' est magnifique.

 

Après avoir déambuler en bavant devant tous ces trésors, nous nous sommes toutes retrouvées pour déjeuner au soleil breton, au bord de l' eau.

 

DSC02999

Le temps passe...il faut penser à regagner nos pénates, à 375 km vers l' Est.

Qu' il me fut pénible de faire les quelques mètres me séparant de la voiture!

Vite que je retire mes chaussures pour le retour...

 

Et là, paragraphe spécial à l' attention d' Antoine qui doute que ce ne soit que du virtuel.

Arrivée 3h 1/2 plus tard, et après une heure aux urgences , voici le résultat:

 DSC03013.jpg

 

Bilan: fracture horizontale du 5ème métatarse gauche,

(là où il y a l' *) avec une immobilisation d' un mois au moins.

 Ce qui entraîne de ne pas pouvoir monter l' escalier, donc mon atelier est transformé en chambre à coucher, et mes outils de broderie et de patch sont pratiquement inaccessibles.

Après avoir essayé les cannes anglaises, puis un déambulateur et mon fauteuil de bureau à roulettes, j' ai eu droit à une nouvelle Torpédo!!!

 

 

Je ne regrette pas cette journée de samedi, malgré le résultat final. Elle valait le coup.

\   /   \   /   \   /   \

Repost 0
Published by Mimi - dans Mes balades.
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 05:00

L' autre samedi le salon nantais "Pour l' amour du fil" m' attendait. Avec un peu plus de malchance, il m' aurait attendu longtemps!

 Mais téméraire je fus!

 Après avoir loupé une volée de 7 marches, soit environ 1 m de haut, m' être relevée avec une grosse bosse au crâne, des bleus un peu partout, et un pied douloureux, j' ai enfilé mes chaussures et en avant!

 C' aurait été dommage de louper tout ça! 

 Toutes les photos de l' article sont cliquables pour voir plus grand.

 

DSC02987.jpg

 

C' était le patch d' accueil de Chuck Nohara : taille 6 m de haut sur 4 de large, et 2000 blocs!

 

DSC02987-1.jpg

 

 Voici un détail, flou mais vues la distance et la hauteur d' accrochage, je ne pouvais pas faire mieux.

 

 

 

Ce travail ne peut être destiné qu' à un château qui seul peut avoir un plafond assez haut pour le pendre.

 

 

 

Le Salon de Nantes est très agréable, on circule dans les allées bien plus facilement qu' à L' Aiguille en fête" pour ne nommer qu' elle. Les visiteurs et les exposants sont sympathiques et calmes, les stands sont abordables. et les prix intéressants.

 Que du bonheur! Et en plus la joie d' y retrouver Arlette, Choupette, La Cigale, et de faire connaissance avec Nathalie et Jojo!

 Beaucoup de stands interdisaient de photographier, mais avec un peu de discrétion téléphonique, on y arrivait. C' est beau la technologie...

 

DSC02989

 

 

 

 

 

 J' ai toujours aimé ces interprétations d' un arbre aux 4 saisons.

 

 

 

 

 

     DSC02996

DSC02995

Très joli patch fait de

 paniers de fleurs.

 Ce sont des yoyos en

 hexagone, cousus aux

 arêtes .

 L' anse est un croquet rebrodé,

ainsi que les tiges des fleurs.

 Quelques photos de l' exposition Quilmania, avec le concours de mes copinautes.  

Bureau16

 

 Et encore... E

z 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...très japonisant.

  

J' aime beaucoup ce style de patchs:

D

C-1 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  L' idée d' encadrer les saynètes de brindilles de bois est à retenir!

 La mise en situation de patchs est ce que j' aimerai pouvoir faire à la prochaine expo du Bocal:

 

Bureau17

 

Voilà mon tour d' horizon de ce très agréable salon.

Bientôt la suite avec mes achats et...le bilan au retour !

Repost 0
Published by Mimi - dans Mes balades.
commenter cet article
24 avril 2010 6 24 /04 /avril /2010 04:00

 

programmejour

Départ ce matin. 

 

 On gare la voiture dans un parking ... 

plan-copie-1   

...et je marche environ 700m, si si je marche!!!

Le but c' est là!

 

cite-congres-nantes  

Rencontres avec des tas de croipinettes inconnues et amies loin de chez moi.

 

 

Retour ce soir!

 

Repost 0
Published by Mimi - dans Mes balades.
commenter cet article
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 06:00

Pif, je te dois des excuses.
Nous avions toujours des avis divergents sur la localisation géographique de Blois . Tu soutenais que ce n' était pas en Touraine, et moi l' inverse.
Blois et sa région ouest et sud - ouest est bien en Touraine, et Valaire flirte même avec la Sologne à moins de 3 km.
Mais l' est et le nord - est non, je te l' accorde.
Ca va sans dire...mais c' est mieux en le disant.

L' autre jour, nous sommes partis à la découverte de la vallée du Loir, au nord ouest de Blois.
A peine sortis de la ville, ce ne sont que des champs à perte de vue. C' est la Beauce et le Gatinais. Le paysage n' a rien à voir avec la Touraine verdoyante, boisée et vallonnée  que je connais près de chez moi.

Un peu plus loin, c' est le pays de Ronsard.

pays-de-ronsard 2


Le paysage est de nouveau ondulant et arboré comme j' aime...
Le ruban gris et sinueux de la route nous laisse apercevoir des merveilles qui méritent de s' y arrêter.
Trôo, un village troglodyte, est perché sur une colline. On repère de loin le clocher de son église romane:

DSC02907.jpg

  La Collégiale Saint Martin a été édifiée en 1050 puis reconstruite par Geoffroy Plantagenêt, 100 ans plus tard.
Elle a traversé la guerre de Cent ans, celles de religions et la Révolution. 

 




Depuis cette butte, le panorama de la vallée du Loir s' offre à nous, juste voilé par une légère brume...de "beau temps"..


DSC02908.jpg

 


L' habitat troglodyte est situé un niveau en dessous de l' église.
 

mosaitro.jpg 


Il parait que ces maisons sont agréables, que la température y est constante tout le long de l' année, environ  15°, et dépend de l' orientation de la façade. Ce qui me gênerait, c' est le manque d' ouvertures sur l' extérieur.
Au détour d' une ruelle , un magnifique puits se montre:

DSC02910.jpg




C' est le "puits qui parle". Il rend l' écho grâce à sa forme en tonneaux de ses parois concaves taillées directement dans le rocher. Sa margelle sculptée date du XV ème siècle.









DSC02911.jpg






En redescendant , nous sortons du village par la porte de Sougé datant du XV ème siècle.





DSC02912.jpg




Nous quittons Trôo et reprenons la route vers Lavardin.







Lavardin est situé au bord du Loir, à une altitude de 70 m et à environ  60 km de Blois. Sur la route, on est attiré par une ruine qui se détache sur le ciel bleu, comme par un aimant.

DSC02915-1.jpg


Ce château médiéval construit au XI ème siècle, domine le village .

DSC02914.jpg


Le beau temps se gâte, le ciel se couvre...
DSC02918
DSC02917
















On arrive à ce château par la "rotte aux chèvres" , un petit chemin étroit qui passe devant les caves à vins et d' autres aménagées en habitats troglodytes.

 France Loir-et-Cher Lavardin Eglise 01.JPG




De là, la vue sur le village et son église romane est magnifique.









En redescendant, on traverse le pont gothique sur le Loir et on reprend la route de la maison en passant devant une belle demeure à colombages.


Lavardin-Bridge-Sept07-D6305sAR800DSC02916.jpg
                     photo internet

Comme l' indique la pancarte, il faut tourner à droite vers Blois...

Très jolie promenade à renouveler cet été, avec des amis pour mieux visiter.

 #  #  #  #  #  #     
Repost 0
Published by Mimi - dans Mes balades.
commenter cet article
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 06:00
Il y a quelques temps, rappelez - vous, je cherchais une couronne en bois tressé.
Au détour de mes recherches sur Internet, je découvre un blog qui montrait les photos d' une boutique  bien sympathique.
En fouinant un peu plus, il y avait juste un numéro de portable, mais pas d' adresse.
Ni une ni deux, je le compose, une charmante dame me répond et me situe son échoppe.
C' est à coté de chez moi!

gtr.jpg


L' atelier de Francine  est une jolie grange où se cachent de fabuleux petits trésors, dans la lumière parfumée de jolies bougies.
Francine y fabrique ses compositions florales, ses couronnes en bois, elle y expose de merveilleux articles de décoration, d' art de la table...
Elle vous y accueille très chaleureusement et vous laisse fouiner tout votre saoul, tout en vous faisant la conversation.

Allez - y, vous en reviendrez étonné(e)s de trouver ce genre de choses aussi près de chez vous, nous.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~   
Repost 0
Published by Mimi - dans Mes balades.
commenter cet article
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 06:00
Malgré la vision de mon jardin ce matin...

DSC02864.jpg


Ce n' est pas ce qui tombe sur mon cerisier qui va nous empêcher de prendre la voiture pour aller à Paris.
Il faut croire que là haut, il y a encore une bataille de polochon.
L' Aiguille en Fête nous attend, et des amies aussi!
Après pas mal de soucis pour y arriver, nous trouvons une place de parking facilement. Ouf, merci Alain!
Enfin arrivées, nous retrouvons des amies:

DSC02871.jpg


Elles venaient de bien plus loin. Deux arrivaient de Lorient et une d' Aix en Provence, qui a mis moins de temps que nous qui n' avions qu' une quarantaine de kms à parcourir!
On a bavardé, partagé nos sandwiches, et des cadeaux!
Babeth m' a offert un magnifique coussinet pour avoir poster le 1000ème commentaire sur son blog.

DSC02873.jpg


Une merveille de broderie et de couture, dans des couleurs que j' aime, de très jolis galons et un bouton original.
J' aime particulièrement le M à qui je trouve un petit air celtique. J' apprécie. 
Merci Babeth pour ce très beau cadeau.
Quand je pense qu' elle dit ne pas être douée en couture...
Mais il y avait aussi ça!

DSC02874.jpg


Et oui, des palets bretons et un quatre - quart qui ont réussi à rester entier jusqu' à la maison. Et puis il y a aussi de ravissantes petites magnets avec des photo de Bretagne.
Merci à toutes les 2 de ces surprises, merci d' être venues de si loin pour que l' on se rencontre.

C' est pas tout ça, mais j' ai fait des tas d' empelettes  à ce salon. Bien sûr il fallait réussir à s' approcher des stands, depuis des allées bondées, mais je m' étais fait une liste des incontournables.

DSC02872.jpgDSC02875-copie-1.jpg
 
Il y a les fils d' Anne Sophie, ainsi que ses nouveautés, de très belles épingles , toutes uniques car faites à la main.
Juste devant, des charms "Made by me" de chez La cousette de Zébulines.
Au fond, 2 kits , l' un d' abeilles malicieuses, et l' autre, une trousse à crayons en forme de Mimine.
Et puis je n' ai pas pu résister au nouveau Tilda en français, avec de belles choses comme d' habitude.

 * J' ai lu ou vu quelque part qu' un autre livre sortait le 19 Février mais lequel???
Est - ce "En attendant  Pâques" ....? Qui a l' info? Merci d' avance.


Bref une très agréable journée sous la neige, et dans le froid sibérien de Paris mais réchauffée par les rencontres d' amitiés faites au salon.



ligne-noeud-rose.gif

Repost 0
Published by Mimi - dans Mes balades.
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 06:00

C’est déjà samedi matin, le 4 Novembre, dernier jour.

 

Après avoir bouclé les valises avant 10 heures, nous voilà livrés à nous mêmes jusqu’à 15 heures, avant le départ pour l’aéroport.

Liberté… liberté tant attendue !

Nous partons dans la rue maintes fois empruntée par le car, où nous avions repéré des boutiques de tissus, au demeurant un peu décevantes.
Mais, à pas plus de 800m de l’hôtel, il y avait une petite ruelle insoupçonnée, cachée par la circulation.
Et là c’est merveilleux. Il y a tout : les cerfs volants, les dragons de papier, les porcelaines, le jade, la laque, les cloisonnés, les parchemins, les antiquités, le thé…
C’est un entrelacs de boutiques et d’échoppes, où les vendeurs ne vous sautent pas dessus. Ils prennent le temps de vous écouter et de vous comprendre.
Ils ne se fâchent pas si vous n’achetez pas, préférant espérer que l’on reviendra puisqu’ on promet.
Ils négocient les prix avec nous, se mettent en quatre pour trouver ce que l’on cherche désespérément comme le dé à coudre dans une minuscule boite.
En plus comme nous n’avons pratiquement plus de devises, ils acceptent les cartes bancaires.  Le rêve !
Dire qu’on aura attendu le dernier jour pour trouver cette mine. Nous voilà charger de cadeaux qu’il faudra caser dans les bagages à l’aéroport cette après midi.

 

Le déjeuner nous fera découvrir des crêpes farcies, des pains garnis, grillés, dégoulinant de gras, des pâtisseries – raccourci de retour  à l’alimentation plus traditionnelle. Ce n’est pas terrible mais le visuel l’a emporté sur le gustatif. J’aurai dû faire comme les jeunes et prendre la direction du Mac Donald’s, ça je connais. Tant pis.
Un petit tour au supermarché épuisera les derniers Yuans en alcool à 50° imbuvable, vin rouge apéritif doux comme du porto éventé, et autres biscuits bonbons et bières.

 Il n’y a plus qu’à attendre le départ pour l’aéroport. Nous nous installons comme nous pouvons au rez de chaussée de l’hôtel. Le hall n’ayant que quelques chaises au salon où il faut consommer, les escaliers sont envahis. Assis par terre chacun gardant les paquets de l’autre pendant la halte aux toilettes. C’était un peu un camp de nomades en instance de départ.

 

Nous partons sans un sou en poche pour l’aéroport. Nous pensions avoir vécu le pire et le meilleur. Il y a mieux. Mis à part le petit coup de propagande communiste, nous avons connu la rigueur des services douaniers. Le voyage de retour était prévu avec une escale à Shanghai.
Trois heures avant le départ, nos guides nous déposent devant le terminal international où nous retrouvons nos valises et nous quittent après les au revoir.

Et là surprise, nous ne sommes pas à l’endroit où il faut. Le trajet d’une heure et demi entre Pékin et Shanghai étant un vol intérieur, nous devrions être au terminal des lignes locales à l’autre bout de l’aéroport. Il a bien fallu que nous transitions avec tous le bardas de bagages en faisant le tour par l’extérieur, pour être enfin au bon endroit.

L’heure de retard annoncée pour notre avion était appréciée.

Arrivés là, pas question d’embarquer si chacun de nous ne règle pas la taxe aéroport de 90F par personne incluse dans le prix payé en France.

De palabres en énervements, de coup de fil à l’agence à Pékin en va et vient de Roger accompagnant comme son ombre la douanière armée de son talki, la distribution des 80 cartes d’embarquement peut démarrer.
Surprise ! encore une. Marthe n’a pas la sienne. Celle qui lui est attribuée porte le nom de Nadia… qui n’a rien à voir. On ne peut même pas envisager de mettre en cause la phonétique ou l’orthographe. L’hôtesse au sol dit que çà ira bien comme çà. Ben voyons ! Roger questionne, dérange par son insistance. On attend. Il vaut mieux en sourire que s’énerver.
Après plus de 2 heures de patience, d’un commun accord c’est un sitting collectif devant les guichets. S’asseoir par terre, on sait faire.
L’effet est immédiat. En Chine çà ne se fait pas.
Le nom de Marthe est modifié à la main sous la menace d’un nouveau sitting à Shanghai si jamais d’autres soucis se reproduisaient.

Moi qui n’aime pas décoller, j’aurai droit à deux tours !
Ai-je au moins le droit de caresser l’espoir deux fois déçu, d’être enfin assise à coté de Pounet?
Oui ! Pour Shanghai Paris. En plus ce décollage a été moins stressant, l’habitude peut-être…


Voilà, le voyage s’achève avec des souvenirs plein la tête, des couleurs, des odeurs aussi, et puis des instantanés comme :

 

les échafaudages de bambous,     


 

 

 

 

 

 

 

     les amas de vélos aux stations de métro,

 

 

 

 

 



les coiffeurs au coin d’une rue, coupant les cheveux à la lueur d’un réverbère,






le nuage jaune de pollution qui couvre la ville au lever du soleil,  impossible de prendre en photo, mais dont tous nous nous souviendrons...




les cuisiniers grillant leur queue de porc,
près du caniveau, 

 

 

 

 

 

 

 le Chinois le plus heureux de la ville, un sourire lui fendant le visage parce qu’il accédait à notre désir d’obtenir le logo de Pékin pour sa candidature aux olympiades de 2008.


 

 

 

 

 

 

 

    les petites dames mieux casquées et masquées que les chirurgiens, balayant inlassablement les trottoirs.

 

 

 

 

 

 

        

  La couleur d’un ciel bleu nous aura accompagnée toute cette semaine, avec un soleil d’automne, quelques fois chaud malgré le vent.
La chance à voulu que les dates choisies pour ce séjour coïncident avec la période charnière entre l’été et l’hiver.
A Pékin l’été, très chaud et humide dure six mois entre mai et octobre. L’hiver froid prend le relais dès novembre. Les deux saisons intermédiaires, l’automne et le printemps, ne durent que quelques jours en Octobre et en Avril.

Je voudrais remercier le "fond du car" pour tous les moments drôles ou pas:
l' oubli de charger les pellicules photos,
le sac du nécessaire petit déjeuner et des en - cas de journées,
les pannes de films au pire moment,
les blagues à 2 Yuans,
le ras le bol des problèmes,
le prévu-imprévu,
l' imprévu - prévu,
le récit matinal des soirées découvertes de nos jeunes et des hôtesses,
les éclats de rires sonores et la bonne humeur communicative,
l' ambiance potache.

Tout ça a sans doute contribué à faire passer les désagréments rencontrés.
Il est vrai que manoeuvrer 80 personnes n' est pas facile, même si votre responsable de car s' est découvert, le dernier jour, pour que l' on n' oublie pas de remercier le guide et le chauffeur comme il se doit!

Peut être bientôt un nouveau départ , mais sûrement pas si nous sommes  aussi nombreux et coincés pour certains.
Espérons malgré tout que si futur voyage il y a, il se fasse dans l' ambiance bon enfant déjà connue , et sans tous ces petits tracas qui empoisonnèrent la vie.

                                                         
                                                   C' est fini

 后 会 有 期
                                                                    A bientôt 

Repost 0
Published by Mimi - dans Mes balades.
commenter cet article

Présentation

  • : La cour de re - créations de Mimi
  • La cour de re - créations de Mimi
  • : mon quotidien et mes loisirs.
  • Contact

Bienvenue chez moi.

Maman 3 fois, Mamy 1 fois, et Mimi tout le temps, j' ai toujours eu des fourmis dans mes 10 doigts. Ils ne se sentent bien qu' en tripatouillant des fils et des tissus. Et puis certains mais pas tous, aiment aussi écrire au crayon ou au clavier.

Merci de vos visites, en espérant que ma cour de ré - créations sera aussi la vôtre.

A bientôt.

Quelle heure est-il?

"Des lettres et des mots"

Si comme moi vous aimez les lettres qui font de jolis mots, venez me rejoindre dans ma communauté afin de partager nos alphabécedaires personnels.