Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 06:00

Qui n' a jamais dit ça en cousant son patch?

Mais je sais où en trouver de belles aiguilles.

C' est là:

 

bohinn 011

 

Ce petit village de Saint Sulpice sur Risle abrite depuis 1833 l' usine créée par Benjamin Bohin.

Elle ne ressemblait pas tout à fait à celle d' aujourd' hui.

 

bohinn 002 

A l' origine, Mr Bohin dépose un brevet pour le "Bois déroulé", celui des boîtes de fromages, avant de racheter en 1865, les épingliers et aiguillers de la région.

Jusqu' en 1997,  la 5 ème génération de la famille Bohin a continué à faire prospérer ce patrimoine familial, avec les mêmes machines du XIX ème en parfait état de marche.

 

Le 1 er Mars dernier, le .Bocal est parti visiter cette usine.

Un charmant monsieur, Jérôme Doussard, nous a accueilli très gentiment et nous a accompagné tout au long des différents ateliers et postes de travail.

 

Il y a du chemin entre ces 2 photos:

acier.JPG  aiguille-002.jpg

  Tout d' abord le fil d' acier est découpé en morceaux plus ou moins longs suivant la taille voulue pour une série d' aiguilles. Ce sont des tronçons qui formeront 2 aiguilles à la fois car il est plus facile de percer les chas au milieu qu' au niveau des pointes.

 

epingles 001-1 epingles 001-2

 La machine qui perce les chas, est d' époque, comme toutes les autres, et fait un bruit impressionnant, à chaque emboutissage.

L' oeil infaillible de l' ouvrier, traque la moindre anomalie et retire ce qui n' est pas conforme. Ce ne seront jamais des "sous - marques", simplement des déchets.

 

bohin 004

 

Ces tronçons percés vont être séparés et les chas, encore bruts, auront droit à un ébarbage dans une pluie d' étincelles. La machine retourne seule les aiguilles pour polir les 2 cotés du chas.

Ces aiguilles subiront la trempe ( passage au four ) puis le revenu ( bain d'huile qui assure un refroidissement progressif des aiguilles) . Cette étape de fabrication se situe entre

l' ébavurage des chas, et la préparation du polissage.

Elle donne aux aiguilles une parfaite rigidité et également de la souplesse.   Cette partie n' est pas autorisée à la visite par sécurité à cause des bains de produits.

bohin 004 bohin 008

Ces milliers d' aiguilles, 20 000 précisément, sont déposées en vrac, sur un plateau en bois crénelé.

Victor va en 10 secondes à peine, régenter tout cela d' un geste sûr, pour qu' elles soient toutes bien rangées.

 

bohin 014  bohin 015

 

bohin 016

Et voilà!

Précisons qu' à cette étape, elles ne sont pas

pas toutes dans le même sens.

 

 

 

Il faut encore les polir.

 

 

Pour cela elles vont être stocker dans un manchon de caoutchouc, totalement rempli de 20 kg soit à peu près 100 000 aiguilles,  avec une poudre abrasive et de l' huile, puis enfermées dans le boudin (à droite de la photo).

Une autre machine agitera ces boudins pendant 3 fois 3 jours,  et les aiguilles s' auto - poliront.

bohinn 038

bohinn 040

 

Une autre machine pare des épingles de petites têtes de couleur. Au départ ce sont les mêmes tronçons non percés d' un chas, mais séparés qui arrivent là et qui passent, un à un, sous la coulée de pâte de verre de Murano en fusion que distribue la machine.

Celles dont la perle est mal formée, sont mises au rebut.

 

bohinn 027 bohinn 029

Bien sûr, il y a une machine pour chaque couleur de bâton de verre.

Les épingles sont en corde de piano et n' ont besoin d' aucun polissage. Elles passent juste au sciurage avant leur nickelage,

Poste non autorisé aux visiteurs pour les mêmes mesures de sécurité.

Les épingles Bohin sont les seules à avoir des têtes en pâte de verre de Murano . Les autres sont en plastic.

L' entreprise vient de mettre sur le marché une épingle géniale.

 

bohinn 030

Elle se déforme!!! Mais elle ne casse pas.

Et en plus, elle reprend sa forme initiale instantanément.

Elle est extrèmement fine, et passe sous le pied de biche de la machine à coudre.

 

 

 

Toujours à ce niveau de l' entreprise, il y a aussi la fabrication des épingles de nourrice.

bohinn 034 bohinn 031Les 3 parties: la tête argentée, la perle laitonnée et le tronçon

Elles sont formées de 3 parties et les Bohin sont les seules à avoir une "perle" au milieu.

 

epingles 004  epingles 006

Savez - vous à quoi sert cette perle?

 

epingles 005

 La Bohin en haut, l' ordinaire en dessous.

 

 

La perle de Bohin empêche le tissu de passer de l' autre coté de l' épingle, contrairement à l' autre, où le tissu risque de s'entortiller dans le ressort.

Bien sûr, la tête de l' épingle est faite avec un moule emporte - pièce sur une bande

d' acier. Ce qu' il reste après le découpage est revendu aux ferrailleurs comme les aiguilles et épingles non conformes.

 

bohinn 033

 

L' entreprise Bohin fabrique aussi quelques articles pour le bureau:

 

31hh70vhl-2BL__SL500_AA300_.jpgépingles à tête triangulaire

pour attacher les papiers

 bohinn 043punaises à 3 dents

 

La visite de la partie fabrication terminée, nous allons au 1 er étage voir la partie conditionnement.

 

Le 1 er poste de travail est une magnifique machine qui trie les aiguilles par tailles. A ce stade, elles sont toujours dans n' importe quel sens.

 

bohin 018  bohin 019
bohinn 050  bohinn 052

Elles passent ensuite là où elles vont enfin être mises toutes dans le bon sens. C' est le poids de l' aiguille qui permet cette action, moins lourd coté chas.

La machine retourne l' aiguille qui ne se présente pas comme il faut. Elle rejette également celles non conformes par les petits tuyaux de cuivre.

 

bohinn 057 bohinn 058

 Il va falloir les trier par calibre.

C' est comme une gare de triage, ronde, avec des godets pour chaque taille.

 

bohinn 053

 Il ne reste plus qu' à les installer sur un ruban de coton et les placer dans leurs pochettes. A chaque bandeau de couleur sa spécialité.

 

bohin 023 

 

Le bandeau bleu canard à gauche, c' est pour le patch!

bohin-030-copie-1.jpgLes aiguilles sont distribuées par

 le tobbogan en cuivre à droite,

et vont dans la pochette à bord jaune.

 

Il y a encore d' autres machines qui rangent les aiguilles par 6, ou plus comme celles du bandeau rose,  d' autres qui mettent 200 épingles par boîtes...une gageure!

 

bohin-024-copie-1.jpg  bohinn 056

 

bohinn-045-copie-1.jpg  bohinn-047.jpg

 

Pour finir la visite, voici 2 affiches montrant d' autres articles  plus anciens de la marque Bohin.  

bohinn 012  bohinn 013

 Avant de partir, on ne pouvait pas ne pas  s' arreter, stationner, dans la petite boutique et craquer pour des objets jamais vus chez les distributeurs, comme l' enfile - aiguille mécanique de la marque, bien plus simple d' utilisation que les autres.

 

Je voudrais remercier Monsieur Jérôme Doussard pour ses conseils,  sa patience et son accueil, ainsi que toutes les dames et messieurs qui nous ont laissé approcher de leurs machines, et prendre des photos.

 

Souhaitons que le projet de Musée de l' Aiguille voit très bientôt le jour, afin de retourner à Saint Sulpice pour le découvrir.

(cliquer sur ces 2 photos pour les agrandir)

 

 bohinn 008-copie-2   bohinn 008-1

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimi - dans Mes balades.
commenter cet article

commentaires

lizagrèce 17/03/2011 08:44


Enfin une bonne nouvelle !


Mimi 17/03/2011 08:49



"Ils" s' occupent aussi des ciseaux "Nogent", le nec plus ultra des lames.



moumoune 15/03/2011 18:14


super ce reportage..bravo a pounet et son redacteur en chef


Mimi 17/03/2011 08:39



Merci toi!



mchrist54 15/03/2011 15:30


Rho, Mimi , tu es repartie des aiguilles pleins les poches !!!
Merci pour ce beau reportage , ca donne envie de le visiter.


Mimi 17/03/2011 08:39



Pas que des aiguilles! Plein de produits "Bohin" très pratiques.



josy15 15/03/2011 12:55


OK, interessant ton reportage, bises


Mimi 17/03/2011 08:38



Merci.



cathy 15/03/2011 11:15


Alors là chapeau pour ce reportage très intérressant et surprenant.Je vais mettre un lien sur mon blog ,car la visite s'impose.Encore merci.Saint Sulpice ce trouve où?Tu l'as peut-être indiqué mais
là arrivé au com,je ne sais plus !!!!
Cathy


Mimi 17/03/2011 08:38



C' est à coté de L" Aigle dans l' Orne.


Merci pour le lien depuis chez toi.



francine 15/03/2011 09:12


Sincèrement : BRAVO pour cet admirable et passionnant reportage !
Tout est bien relaté, bien étayé par les photos, encore une fois : Bravo !
Tu devrais proposer ton aide à TF1, pour ses diffusions du JT de 13 H, c'est très très intéressant. bizzzz


Mimi 17/03/2011 08:37



J' adore ! Atavisme familial?


Merci de tes compliments.



yvette 15/03/2011 08:53


Merci pour ce beau reportage très instructif !

Je ne regarde plus mon aiguille de la même façon... mais râle tout de même quand je n'arrive pas à l'enfiler : on ne se refait pas !


Mimi 17/03/2011 08:36



L' enfile - aiguilles de chez eux est infaillible!



laurry 15/03/2011 07:59


merci pour cette visite, c'est très intéressant


Mimi 17/03/2011 08:35



Si tu as l' occasion, n' hésite pas à y aller.



lizagrèce 15/03/2011 07:49


Espérons que le savoir-faire de l'usine Bohin ne disparaisse pas .


Mimi 17/03/2011 08:35



Il ne disparaitra pas , l' usine est en expansion.



Muriel 15/03/2011 07:22


Merci pour ce compte-rendu très instructif !!! j'aurai aimée cette visite..... bon, ben .... en attendant..... où est-ce que j'ai mis mon aiguille ?!!! hihihihi


Mimi 17/03/2011 08:34



C' est une visite à ne pas manquer...mais qui manque de commentaires...



Présentation

  • : La cour de re - créations de Mimi
  • La cour de re - créations de Mimi
  • : mon quotidien et mes loisirs.
  • Contact

Bienvenue chez moi.

Maman 3 fois, Mamy 1 fois, et Mimi tout le temps, j' ai toujours eu des fourmis dans mes 10 doigts. Ils ne se sentent bien qu' en tripatouillant des fils et des tissus. Et puis certains mais pas tous, aiment aussi écrire au crayon ou au clavier.

Merci de vos visites, en espérant que ma cour de ré - créations sera aussi la vôtre.

A bientôt.

Quelle heure est-il?

"Des lettres et des mots"

Si comme moi vous aimez les lettres qui font de jolis mots, venez me rejoindre dans ma communauté afin de partager nos alphabécedaires personnels.